Création en décembre 2021

L’ÉVANGILE DE CAMARET

/titre provisoire

 

Marie est enceinte et elle se prend pour la Vierge. Fritz, Antoine, et Nicolas, ont décidé de ne pas polémiquer plus que ça. « Après tout si ça peut lui faire plaisir, jouons le jeu et puis on verra bien ». Les journées défilent pour ces quatre énergumènes, qui, sur leur bout de terrain, ou peut-être est-ce un camping hors-saison, voient leurs existences passablement remuées par cette fiction dont on ne sait jamais dire si c’est une farce ou une tragédie. Tantôt inquiets, tantôt béats, leurs actes et leurs paroles deviennent les paraboles d’un évangile insolite, aux accents rabelaisiens, grotesques, et imparfaits.

Dans cette fable, on rencontrera une vierge Marie aux prises avec une mélancolie sans fond, un homme qui espionne les femmes au travers d’un trou dans les toilettes, des histoires de dettes, des histoires de rachats, des chants sacrés, des chants paillards et un enfant qui joue. Nous emprunterons tant à la peinture flamande, qu’à Patrick Deweare, tant aux mythes de la chrétienté qu’au cinéma italien des années 70, tant à Ainsi parlait Zarathoustra qu’à La vie de Brian.

Une création du collectif Greta Koetz 

Mise en scène Thomas Dubot

Jeu Marie Alié, Sami Dubot, Antoine Herbulot, Nicolas Payet, Léa Romagny 

Écriture Marie Alié, Sami Dubot, Thomas Dubot, Antoine Herbulot, Nicolas Payet, Léa Romagny 

Régie générale / Création lumière Nicolas Marty 

Production Collectif Greta Koetz 

Coproduction Théâtre des Tanneurs, Mons-Arts de la scène, en cours 

Administration Jenifer Rodriguez 

Diffusion Prémisses Production